Bonjour,

Dans cette semaine 4, nous voyons les toutes dernières clés d’une rénovation performante.

C’est très important de les connaître, car pour améliorer votre maison maintenant, vous adoptez une vision d’ensemble des améliorations que vous allez apporter durant les vingt années à venir.

Sans ça, vous risquez d’oublier de petites choses par-ci par là, ou bien des éléments essentiels, qui vous empêcherons d’améliorer vraiment votre maison.

Qu’est-ce qu’on a déjà abordé en semaine 1, 2 et 3 ?

Semaine 1 :

  • Qu’est-ce que la rénovation BBC ? (Bâtiment Basse Consommation)
  • Le retour sur investissement, ou comment faire des travaux rentables ?
  • Comment ne pas créer de nouveaux problèmes à l’occasion des travaux ?
  • Quel niveau de performance viser ?
  • Comment diagnostiquer votre maison ?

Semaine 2 :

  • Comment utiliser le soleil et l’architecture d’intérieure pour améliorer votre maison ?
  • Comment assurer un bon renouvellement d’air ?
  • Comment réaliser une bonne étanchéité à l’air (et pourquoi) ?
  • Quelles solutions pour lutter contre l’humidité ?

Semaine 3 :

  • Comment isoler le plancher bas ?
  • Comment isoler les murs ?
  • Comment isoler le toit ?
  • Comment choisir ses nouvelles fenêtres ?
  • Comment éviter les ponts thermiques ?
  • Comment lutter contre la chaleur en été ?

Si vous n’avez pas encore étudié tout ça, vous pouvez soit allez suivre le MOOC s’il est encore disponible, soit lire mes articles synthèses à leur sujet :

https://www.mooc-batiment-durable.fr/


C’est parti pour la semaine 4 :

Le chauffage performant

Nous avons vu que ce n’est pas la première clé d’une rénovation performante. Il n’en reste pas moins qu’à un moment il faut choisir un système de chauffage, notamment si l’ancien système tombe en panne et qu’il est vieillissant.

Quels sont-ils ? Quels sont les critères qui les distinguent et vous aideront à faire votre choix ?

L’élément qui chapeaute le reste est le type de chauffage, ou type d’énergie.

Type d’énergie pour le chauffage

La production de chaleur peut se faire par le soleil (chauffage passif par les vitrages, chauffage d’eau de chauffage), par effet Joule (chauffage électrique standard), par pompe à chaleur (compresseur-détendeur électrique), par chaudière à énergie fossile (gaz, fioul), ou par combustion de bois.

Dimensionnement du système de chauffage

Le dimensionnement est le choix de puissance que fournit un équipement.

Généralement cette puissance est réglable autour d’une valeur optimale, celle où le fonctionnement de l’appareil est le meilleur.

C’est à cette puissance là qu’on obtient le meilleur rendement.

Cette valeur doit correspondre au besoin du logement après travaux d’amélioration.

En effet, l’erreur classique est de commencer par changer le système de chauffage, puis d’améliorer la performance de l’enveloppe.

Ainsi on se retrouve avec un système de chauffage surdimensionné, qui a coûté plus cher, et qui fonctionne maintenant en deçà de son rendement optimal.

Rendement du système de chauffage

Le rendement est la valeur qui caractérise l’efficacité d’un appareil.

On lui injecte un potentiel de puissance X , il fournit une puissance de Y. Ce type de calcul est très trompeur, si on prend l’exemple d’un convecteur électrique : le rendement est à peu près de 100%, pourtant c’est l’un des moyens de chauffage les moins efficaces.

Le rendement ne doit pas servir à comparer les technologies entre elles, il doit servir à comparer différents appareils d’une technologie similaire : deux poêles entre eux, deux pompes à chaleur entre elles, etc.

Régulation du système de chauffage

La régulation est ce qui va permettre de ne produire de la chaleur qu’aux moments les plus pertinents, en s’adaptant aux besoins, aux apports solaires, aux déperditions.

Circuits de distribution du système de chauffage

Dans certains systèmes de chauffage, on utilise la circulation d’eau pour distribuer la chaleur produite en un point unique, c’est le “chauffage central“.

Ce circuit doit être optimisé (longueurs de réseaux les plus faibles possibles, isolation thermique efficace, vitesse de circulation optimales) pour réduire les consommations inutiles.

Émetteurs du système de chauffage

Les émetteurs basse température sont à privilégier car ils réduisent les déperditions dans les réseaux, et apportent une chaleur plus douce.

Conclusion sur le chauffage

Ca a été peu souligné, mais je retiens quand même de maximiser le chauffage grâce au soleil passif (vitrages et murs sud), et grâce au chauffage solaire : panneaux solaires thermiques, stockage d’eau chaude, passage dans un plancher chauffant.

Ensuite l’idée phare c’est quand même de penser son système de chauffage en fonction de l‘état “FINAL” de la maison, après rénovation.

C’est tout l’intérêt de penser à l’ensemble. Si vous commencez à changer le système de chauffage, puis vous vous occupez ensuite d’améliorer le reste de la maison, le système ne sera pas adapté à la bonne maison !

Et donc avant de choisir votre nouveau système de chauffage, posez-vous la question sérieusement : Prenez des notes : Quel est l’état final souhaité de votre maison ? Qu’allez vous modifier, isoler ? Vous améliorez le diagnostic de performance énergétique ou pas ?

Et quelles priorités pour vous ? Conserver le réseau d’eau et les radiateurs ? Passer au chauffage bois ? Vous chauffer au soleil ? Installer un plancher chauffant ?

Avez-vous vérifié la cohérence de votre projet ? Comment ?

Par exemple, chez moi c’est chauffé au poêle à bois et chauffage électrique (convecteurs).
Le projet est de conserver le bois et de le compléter avec du solaire thermique en plancher chauffant pour la partie salon cuisine. Pour les chambres, l’inertie a été réduite, et ce sera de l’air neuf préchauffé à l’eau chaude solaire qui sera insufflé pour maintenir une température agréable tout en apportant de l’air sain.

La production d’eau chaude

Quand on améliore les performances du bâtiment, la part de la consommation liée à la production d’eau chaude devient très grande !

Nous allons voir ici les critères qui influent sur la performance d’un système de production d’eau chaude.

L’énergie utilisée pour chauffer l’eau

On peut, comme pour le chauffage, utiliser le soleil pour chauffer l’eau, ou l’effet joule (chauffe-eau électrique classique), associé à une pompe à chaleur (chauffe-eau thermodynamique), ou bien le gaz instantané, ou la chaudière (fioul, gaz, bois).

La qualité du stockage de l’eau chaude

L’eau chaude est chaude, eh oui, pas besoin d’avoir inventé l’eau ch… enfin bref, qui dit chaleur, dit déperditions ; qui dit déperditions dit consommations inutiles.

Il faut donc soigner la performance du stockage d’eau chaude. Si possible, compléter son isolation thermique.

La qualité du réseau de distribution d’eau chaude

Pour les mêmes raisons, a fortiori si le ballon d’eau chaude n’est pas à proximité immédiate des robinets, il est très efficace d’isoler thermiquement les tuyaux de distribution d’eau chaude.

La réduction des besoins

Cet élément n’est pas vraiment technique, il est de l’ordre comportemental, et concerne aussi bien l’eau chaude solaire que le chauffage, que l’électricité : c’est la façon d’utiliser l’énergie.

Il existe de nombreuses aides techniques pour diminuer nos consommations (lumière sur minuterie ou détecteur de présence, robinet à plus faible débit, etc.)

Conclusion sur la production d’eau chaude

Je retiendrais de privilégier le chauffage de l’eau grâce au soleil, en recommandation n°1.

Ensuite l’idée importante est de penser en même temps au système de chauffage.
Il y a des couplages possibles entre de nombreux systèmes, qui améliorent le rendement et diminue le coût au départ. En solaire, en chaudières, etc.

Enfin, il y a des pistes d’améliorations de la performance, indépendamment d’une rénovation du système. Notamment sur l’isolation des circuits d’eau chaude.

L’éclairage et équipements électriques du bâtiment

“L’électricité spécifique” désigne les utilisations où seule l’électricité est utilisée : lumière, bureautique, électroménager, ventilation etc.

La consommation de cet électricité augmente à cause du nombre d’usage grandissant, on peut donc limiter le nombre d’appareils et systèmes qui en dépendent, mais aussi agir sur le rendement des appareils, et sur la conception et l’utilisation des systèmes.

Le rendement des appareils électriques

Chaque appareil à son propre rendement, à regarder quand on les remplace.
Dans un projet de rénovation, il faut notamment regarder de près les appareils qui tournent souvent, comme la ventilation, et les éventuelles pompes du circuit de chauffage.
A propos de ça avez-vous lu mon article sur comment choisir un système de ventilation ?

La conception et l’utilisation des appareils électriques

La quantité de lumière nécessaire pour chaque zone de la maison varie en fonction de ce qu’on y fait.
La lumière naturelle est à privilégier car c’est celle qui est de la meilleure qualité, et qui est gratuite et non polluante.

Il existe des logiciels de conception pour concevoir un éclairage adapté comme le logiciel Dialux.

Dans le MOOC il est évoqué l’amélioration des ascenseurs et de l’éclairage des parkings sous-terrains, je ne m’y attarde pas puisque ici on traite de l’amélioration des maisons uniquement.

Mon avis sur cette semaine 4

J’ai pris un peu moins de plaisir que lors des deux précédentes semaines.

Je crois que les sujets m’intéressent moins, ça c’est très personnel : le bioclimatisme, le soleil, l’isolation, les matériaux, la physique sont des sujets qui m’intéressent plus que les systèmes.

Et j’ai le sentiment que les sujets ont été moins détaillés que d’habitude. Peut-être justement parce qu’il faut passer plus de temps sur un système donné pour rentrer dans le “vif du sujet”.

La difficulté d’un MOOC est bien là, c’est que c’est une histoire de compromis entre traiter les sujets assez en profondeur, mais en même temps aller assez vite pour traiter l’ensemble du sujet.

Et c’est bien la force de ce MOOC, c’est de traiter l’ensemble du sujet de manière qualitative. Et pour aller plus loin, il y a une foultitude de documents mis à notre disposition dans les sections “Pour Aller plus Loin” !

La suite dans la semaine 5 ! On a fini les clés de la rénovation performante, que va-t-on apprendre, vous vous en souvenez ?

A bientôt !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.